jeudi, juillet 12, 2007

Association amazigho-juive : haro sur les Amazighs

Des Amazighs originaires du Souss ont annoncé dernièrement qu’ils comptaient faire une association d’amitié amazigho-juive. L’on peut ergoter indéfiniment sur la pertinence d’une telle initiative, mais une chose est sûre : ils sont tout à fait libres de la faire. C’est leur droit le plus absolu. Car, en fin de compte, chacun est responsable de ses actes tant qu’il est majeur et vacciné.

Mais là où c’est vraiment révoltant, inacceptable, inadmissible même ce sont les réactions épidermiques des baâthistes et des islamistes de tout poil. Elles ont été d’une violence absolument incroyable. Il s’en fallait de peu pour appeler à exterminer tous les Amazighs du monde. Et ce pour la simple raison d’avoir l’intention de mettre sur pied une petite association de rien du tout, car rien nous ne dit qu’elle verra le jour. C’est connu, entre vouloir et faire il y a énormément de différence.

Profitant de la presse- enfin est-ce que c’est vraiment une presse ?- qui leur a ouvert grandes ouvertes ses portes( même El-Maghribia, le journal du Makhzen est de la partie), Sofiani, un avocaillon raté, et Al-Andalousi ( il n’est même pas marocain et il se permet de donner des leçons à tout va), un syndicaliste qui n’avait jamais vraiment lutté, qui vivent uniquement et exclusivement des malheurs des Palestiniens et des Irakiens, ont donné libre cours à leur haine féroce des Amazighs dont ils habitent – où plutôt ils colonisent- pourtant le pays. La moindre des choses, c’est de respecter l’hôte, qui leur a tout donné sans jamais leur reprocher leurs perpétuels délires moyen-orientaux dont il n’a que faire.

On vous fait l’économie, cher lecteur, de toutes les insultes et autres obscénités que ces énergumènes n’ont aucune honte d’éructer contre les Amazighs. Mais quelques jours après, le ministre des affaires étrangères et le directeur des services secrets marocains- qui sont à des années lumières de l’amazighité et des Amazighs- ont carrément rencontré, à Paris, le plus normalement du monde, la ministre des affaires étrangères de l’Etat hébreu. Il fallait donc que les réactions de Sofiani et consort soient autant virulentes si ce n’est plus, comme c’était le cas avec l’association amazigho-juive. Oh que nenni ! Elles ont été extrêmement modérées, terriblement gentilles même.

En fait, au-delà du fait qu’ils sont on ne peut plus lâches, cette attitude de deux poids deux mesures est une manière de dire à tous les Amazighs que ce qui nous est permis vous est interdit. Dans ce pauvre pays qu’est le Maroc, ce sont nous les maîtres, les seigneurs, les décideurs…alors que vous, vous n’êtes que des dominés, des colonisés, des clochards, des moins que rien… Vous n’avez donc qu’un seul droit : la boucler et subir dans le silence.

2 commentaires:

prof a dit...

hello
visitez jewisheritage.fr et inscrivez vous sur le forum
shalom

sahara a dit...

le peuple du Souss juifs ou musulmans, ont leurs terres qui les interpellent c'est plus fort qu'eux et tout l'ors du monde ne vaudra leurs petits bleds du fond des montagnes.Donc si les Soussis musulmans et juifs veulent se retrouver, en quoi ça peut derranger les autres?Il y a bien d'autres juifs d'origine marocaines qui vivent chez eux au Maroc le plus normalement.qu 'ils arrêtent de mettre les bâton dans les roues des amazighs.Car cette rencontre entre cousins soussis ça n'a rien à voir avec les histoires politiques ;c'est uniquement au nom d'une identité commune , de la tolérance et de la bonne amitié entre amazigh juifs et musulmans