mardi, décembre 24, 2013

Maroc : insulter les Amazighs est devenu une habitude


C'est vraiment le cas le dire. Pas plus qu'il y a quelques jours, l'un des ténors du parti haineusement amazighophobe du PJD, le dénommé El-Mouqqri Abou Zaid – quel nom déjà!-, a pris un malin plaisir à raconter une blague raciste sur les Amazighs du Souss. Et ce, dans une pseudo conférence qu'il animait au pays des Al-Saoud.

Mais est-ce que c'est surprenant ? Pas du tout. En tous les cas, pas dans mon cas. Car il est bien connu que l'amazighophobie est une deuxième nature chez beaucoup de gens qui se disent arabes au Maroc, y compris le régime on ne peut plus raciste du Makhzen. Pas seulement chez quelques barbus analphabètes en mal de sensation.

D'ailleurs, il est presque certain que cet Abou Zaid ne risque absolument rien du tout. Bien au contraire. S'il n'est pas félicité chaleureusement sur sa sortie anti-amazighe, certains vont encore et toujours trouver de minables justifications à son attitude pour le moins condamnable.

En fait, cet Abou Zaid sait très bien qu'il va s'en sortir sans coup férir. Car il y a des précédents. Rappelez-vous de l'autre cacique du parti du PJD, Raissouni pour ne pas le nommer, qui n'a hésité à promettre l'enfer de la Géhenne sur terre aux militants amazigh, dans une déclaration tonitruante à partir du richissime petit Qatar !

Étant donné qu'il ne faut rien espérer du Makhzen, qui est encore plus raciste et plus amazighophobe que ces/ses Islamistes arabistes, il faut que les Amazighs, tous les Amazighs, s'organisent pour se défendre. Il n'y a que cela de vrai ! Car laisser faire ce genre de comportements ouvertement racistes sans conséquence aucune pour leurs auteurs, c'est en fait les cautionner. À bon entendeur salut ! 

2 commentaires:

le démocrate a dit...

L'organisation !! en effet c'est la le problème des imazighen? Organiser ,créer des pôles régionaux consolidés et solidairement puissants dans le Nord, le Centre et le Sud du Maroc, et exiger l'autonomie régionale constituent la voie démocratique et fiable vers la valorisation et l'émergence de l'amazighité. Une voie que ne purent suivre les arabes parlant presque la même langue avec un même culte quoique fragmentaire ne sont pas arrivés à s'entendre, pis encore ils sont dans la déconfiture sinistre.....Par contre il est géographiquement, historiquement et culturellement possible auw imazighen d'émerger sans perdre ce temps précieux déjà tronqué gravement par l'absence de vision lucide....au détour de chaque décennie, des vocables, des contes, des récits d'histoire s'effritent et disparaissent....Quant aux insultes venant d'ignorantins fanatiques, il faudra une autre stratégie pour les contrecarrer, créer par exemple une cellule nationale vigilante d'avocats ou juristes compétents qui puissent intervenir et poursuivre toutes diffamations, injures ou autres. S taymat.

Naima El Araj a dit...

vraiment , je suis désespéré , chaque jour une nouvelle histoire,
c comme on mérite pas le respect