vendredi, août 11, 2006

Yabiladi.com : l’amazighophobie ordinaire

Yabiladi.com est un site d’expatriés arabo-marocains, et pour cause. Ses responsables et l’essentiel de ses membres sont des Arabes- c’est du moins ce qu’ils affirment- avec une présence de quelques Amazighs en perte de repères.

En revanche, tous ceux qui sont soupçonnés d’avoir la moindre conscience amazighe, et qui ont des choses consistantes à raconter, sont immédiatement " bannis ". Ce qui fait que les débats sur son forum sont uniquement à sens unique. Celui que vous pouvez facilement deviner.
Malgré l’allergie légendaire des responsables du site à tout ce qui a trait à l’ amazighité, on y laisse discuter de temps en temps des sujets la concernant, pour " mieux " la descendre. C’est le cas du projet du gouvernement pour la création - il est quand même temps diriez-vous- d’une chaîne exclusivement amazighe.

Si les premières interventions des yabiladiens étaient toutes sous le mode taquin -ce qui n’est pas vraiment mal- comme ce pince-sans-rire amazigh qui explique qu’étant donné que " nous sommes chleuhs, on va monter une émission de télé-achat et la chaîne sera rentabilisée en un rien de temps". Un clin d’œil aux habiletés connues et reconnues des Amazighs dans le domaine commercial.

Un autre intervenant amazigh originaire du Rif n’a pas mâché ses mots contre le gouvernement marocain. Jugez-en : " Cette chaîne n’est que du pipeau, comment alors expliquer le refus catégorique du HACA- organisme régulateur des médias- d'accorder des licences à des chaînes amazighes privées ? En plus, à ce qu’il paraît cette future chaîne fera partie de la Société nationale de radio télévison ( SNRT) c’est-à-dire qu’il va être une chaîne de propagande, inintéressante… " Toujours aussi réfractaires les petits-enfants de feu Dda Mohand Akhttab!

Or, lorsque certains ténors du site commencent à entrer en scène et à donner de la voix, le ton change complètement. Il devient enragé, virulent, pour ne pas dire obscène. Même s’il n’a aucun rapport avec le sujet, le président du Congrès mondial amazigh, Belkacem Lounès, a été égratigné sans ménagement en jouant, quitte à être vulgaire, sur tous les amalgames possibles et imaginables. Son crime : il a fait son travail de premier responsable d’une organisation qui défend les Amazighs. Il a osé écrire à l’ONU pour dénoncer l’incarcération injuste, inique de quelques manifestants- qui ne demandent pas pourtant la lune- à Aït Baâmrane dans le Souss.
Chemin faisant, on revient difficilement au sujet pour féliciter chaleureusement le gouvernement marocain pour son projet de chaîne amazighe non pas pour son utilité, mais pour d’autres raisons complètement insoupçonnées. Le droit des Amazighs d’être informés dans leur langue et faire la promotion de leur culture, les yabiliadiens n’en ont que faire. C’est le dernier de leurs soucis !

" Cette chaîne coupera court aux agitations berbéristes. Maintenant c’est à eux de changer leur point de vue et de prendre une position lucide et réaliste ", nous annonce un certain Bikhir, qui est comme une autorité morale sur le site tellement qu’il est craint et ses avis sont respectés. Gare à celui qui les remet en question. Il aura droit à toutes les accusations possibles et imaginables.
" Il faut reconnaître que le Makhzen se montre de plus en plus généreux avec nos amis berbères et que les berbéristes demanderont encore plus et plus ", surenchérit un autre habitué du forum. Mais il passe sous silence l’exclusion institutionnalisée, constitutionnalisée, légalisée, toujours encouragée de ces mêmes Amazighs et la destruction criminelle – je pèse bien mes mots- de leur culture et de leur identité pendant plus de 60 ans !

Ce à quoi toujours le même Bihkir, qui se revendique paradoxalement berbère, ( des spécimens comme celui-là on en a des millions au Maroc) très en verve et visiblement très remonté contre les tenants du discours revendicatif amazigh, répond en décrivant ces derniers comme une « engeance » d’individus adeptes du nihilisme- rien que cela- qui se mettent eux-mêmes dans le néant

" Lorsque toutes leurs revendications seront satisfaites, prédit-il, ils demanderont la restauration du Tamazgha, la grande utopie de l'Atlantique à l’Égypte, avant de jeter les Arabes à la mer… Bref, comme les islamistes, il va falloir faire avec jusqu'à ce que leur ridicule s’épuise ".

Un autre membre abonde dans le même sens. À son tour il salue l’État du Maroc –qui doit certainement être touché par toutes ses marques d’amour et d’affection- qui, avec son initiative, souligne-t-il, " va couper l’herbe sous les pieds des intégristes berbéristes sales et médiocres ".

Voilà la messe est dite ! La légendaire " fraternité " entre Amazighs et Arabes devient là un vain mot ! Que dire, elle vole en éclat, si jamais elle avait existé. Tout cela sans que les modérateurs interviennent. Ce qui veut dire ce que cela veut dire. Ne dit-on pas dans un vieux proverbe on ne peut plus arabe que le silence est la signe du consentement !

Telle est l’ambiance générale sur Yabiladi.com – qui a semble-t-il des connexions makhzeniennes- sauf quelques voix, discordantes, minoritaires certes, mais, ô combien, sages et surtout salutaires ! Même s’il semble prêcher dans le désert, un jeune intervenant rappelle à ses amis que les " berbéristes " qu’ils n’arrêtent pas d’insulter ne sont pas " des extraterrestres, mais des Marocains comme tout le monde ". Mais à qui le dire !

Espérons quand même que des gens comme lui seront de plus en plus nombreux, car franchement la haine de certains contre les Amazighs est sans limite ! Il a suffit que l’État du Maroc parle d’un simple projet – rien ne nous garantit qu’il ne fera pas volte-face comme on en a l’habitude- de télévision amazighe pour que certains donnent la pleine mesure à " l’amour on ne peut plus sincère " qu’ils portent à leurs hôtes amazighs qui, à une époque pas forcément lointaine, les ont bien accueillis les bras ouverts, comme des frères, chez eux, sur leur terre.

L’ingratitude est décidément la marque de fabrique de certains !

4 commentaires:

Waki a dit...

Tu parles de la légendaire fraternité arabo-berbère. Je peux t'assurer que personnellement, je la ressens très fortement dans mon milieu et mes fréquentations et le changement est notable depuis une dizaine d'années.

Issu d'une famille à l'origine istiqlalienne, les mots d'ordre d'il y a 30 ans, c'étaient l'arabe pour tous, arabisation des esprits, des moeurs, de la culture.
Le berbère était ouvertement considéré comme une sous-langue et les chleuh comme des indigènes sympas avec des vrais qualités de travail, de sérieux, mais qu'il fallait civiliser pour développer le pays. Un vrai racisme que tu as bien raison de dénoncer.

Le mythe de la oumma arabe étant bel et bien effondré, la nouvelle génération voit bien que le maroc berbéro-arabe est riche de ses deux composantes, et que l'une ne saurait fonctionner sans l'autre, et qu'aucune des deux n'est plus noble que l'autre.

J'ai acheté des livres de l'IRCAM pour apprendre le tamazight et compte bien l'inculquer à mes enfants. Tes conseils pour améliorer ma culture berbère sont les bienvenus.

By the way, ton blog est recommandé dans mes liens. http://cryzalid.blogspot.com
Pourrais-tu en faire de même, plutôt que de garder des liens vides ?
Ca favoriserait l'amité entre nous et j'ai sérieusement des articles à venir sur le tamazight et les berbères sur-lesquels j'aimerai bien avoir tes commentaires éclairés.

Bonne journée canadienne

Waki a dit...

Evite yabiladi s'ils sont cons comme tu le racontes.

Un ulcère d'estomac pour des simples d'esprit qui tartinent leur bétises sur un forum, ça ne vaut pas le coup.

Anonyme a dit...

JE CONFIRME ! de vrais racistes surtout le webmaster !!


j ai du avoir 3 ou 4 comptes a chaque fois bannis


maitenant que je suis sure que ce ne sont que des amazighophobes et j en suis témoin je les boycotte et j incite tout le monde a le fair e!


yabiladi : pour les arab (isés) !!!

Alahyan Fatima a dit...

Bonjour

Même sur la toile, nous sommes arabisés, même sur la toile, nous sommes discriminés ! C' est incoryable !

YABILADI.COM est un espace de shtroumphettes traversties, de pauvres égarés par l' arabisme aveuglement victimes d' un système pondu par leurs anciens. Une zone qui folklore notre culture sans cesse, qui tire sur tout ce qui est Amazigh " révoltant ". Une poubelle dirigée par des makhzéniens apprentis.

Personnellement, je m' en passe. Et ils peuvent se passer de moi.


Que son webmaster aille voir aussi un psychiatre avant que ça dégénère !


Bien à vous